mercredi 16 mars 2011

Les sixties du Sporting, 6 pour le 26

(Dessin Journal Record)
A 10 jours des élections et après le débat télé entre les maintenant 5 candidats, la campagne à trouvé une cible et un centre d'intérêt dans un contexte morose, Bruno de Carvalho.
Depuis l'annonce de son Fonds d'Investissement Russe,les autres candidats en mal d'annonces, en font leur punching-ball sans proposer d'autres solutions plus crédibles.
Zeferino Boal à rejoint Abrantes Mendes et sera son vice-président en cas de victoire. Du côté de Pedro Baltazar rien de nouveau, il a l'apparence de la force tranquille. Dias Ferreira s'agite et va lui aussi proposer un Fond d'Investissement étranger continuant de s'appuyer sur Paulo Futre et Franck Rijkaard. Quant à Godinho Lopes, fort de l'appui des anciens notables et avec une liste remplie de noms sonnants il n'a qu'une peur ! Que Bruno de Carvalho lui tombe sur la tête.

Débat TV, le samedi 5 mars entre les 6 candidats à la présidence du Sporting.

L'opinion de Toni

Le débat télévisé entre les 6 candidats à la présidence du Sporting a permis de faire un point sur ces personnages : leurs idées, leurs convictions, leurs charismes...

Pedro Baltazar :
Il m'a paru très mou et sans charisme. A son actif je dirais qu'il a quitté la direction du club car il discordait des choix de l'ancien président Bettencourt. Il a mis ses propres billes dans le club ce qui assez rare pour être souligné et qui montre son engagement pour le club. Par contre remettre en cause l'existence du Futsal au sein du club me parait une absurdité totale.

Godinho Lopes :
Il donne l'impression de maîtriser les chiffres du passif et des problèmes de trésorerie actuel grâce surement à Nobre Guedes, responsable du conseil fiscal, qui quitte la direction actuelle et fait partie de sa liste. Il suggère que le club ne doit pas dépenser l'argent provenant des futurs recettes des saisons futures. Ce qui me parait une bonne idée, ce n'est pas un bon système de gestion, il faut dépenser l'argent des recettes de chaque saison. Godinho Lopes veut investir 40 M dans le club. J'ai été déçu par son manque de réactivité et de "garra" quand il a été attaqué par Bruno De Carvalho et qu'il n'a rien dit.

Abrantes Mendes :
Il m'a semblé être sur une autre planète ne parlant que de crédibilité et finalement sa solution pour résoudre les problèmes du club c'est sa crédibilité. Je suis pas sur que ça suffise. Le fait de vouloir s'entourer d'anciennes gloires pour diriger le club a été la chose la plus intéressante dit par ce candidat.

Bruno De Carvalho :
Le plus jeune des candidats et le plus dynamique. C'est attaqué franchement à Godinho Lopes en le contredisant et le corrigeant sur certains chiffres. Il va présenter courant de semaine prochaine les investisseurs près à mettre 50 M dans le club.

Dias Ferreira :
Le meilleur orateur des 6 candidats qui selon lui la sortie de la crise du Sporting passera par un investissement dans le foot. Il aimerait remettre au club les sections de volley et basket, je pense toutefois que se ne sont les priorités du club et qu'il y a d'autres problèmes a résoudre avant.

Zeferino Boal :
Hormis nous parler du passif et des erreurs des autres candidats, il ne propose rien d'intéressant.

L'opinion de CDL


Abrantes Mendes et Zeferino Boal :
Deux puristes du Sporting, des sentiments vrais, des idées intéressantes, mais ils me semblent trop isolés dans une Mer infestée de requins.

Dias Ferreira :
Il change de chemise comme de camp, tout comme Paulo Futre qui l'accompagne. On ne fait pas du neuf avec du réchauffé, même si présence de Franck Rijkaard à ses côtes est un atout non négligeable.

Godinho Lopes :
Il a eut une part importante dans le fiasco de la construction du nouveau stade, aujourd'hui il veut se rattraper des erreurs commises dans le passé. Il a la connaissance des requins qui infestent le club, mais certains sont avec lui. Je crains un changement dans la continuité. Il a le privilège d'avoir tous les autres candidats contre lui.

Pedro Baltazar :
Trop proche du monde de la finance, lui même ancien actionnaire majoritaire, il peut disposer d'un certain pouvoir auprès des créanciers. Sa rupture avec Bettencourt est un point positif, mais l'idée même de mettre en cause l'existence du Futsal, et la présence de Santana Lopes à ces côtés, m'indisposent.

Bruno de Carvalho :
Malgré sa jeunesse, 39 ans, il sait ce qu'il veut et apparemment il a les moyens intellectuels et comptables pour l'obtenir. C'est aussi un puriste, attaché à l'histoire, mais projeté vers un avenir ambitieux et gagneur. La rupture totale avec la gestion des «notables» est indispensable, seul son manque d'expérience peut être un handicap. Un peu d'air frais dans une jungle gérée par des Hyènes, Mufasa est mort, vive Simba.

Synthèse en portugais du débat


C'est parti, les élections du 26 mars commencent à prendre forme. Ce soir, samedi 5 mars, les 6 candidats à la présidence du Sporting Clube de Portugal seront sur la chaîne SIC Notícias à partir de 23h (fr).
Un débat animé par le journaliste Paulo Garcia ou le futur du Sporting sera abordé, tout comme les idées, les objectifs et les solutions à court terme non seulement pour le club mais surtout pour l'équipe de football, moteur de la collectivité.
Ci-joint, par ordre alphabétique, le visage des candidats avec leurs atouts, que nous ferons évoluer au four et à mesure des annonces médiatiques.

Les noms : Carlos Lopes, José Couceiro, Dunga
Les noms : Inácio, Eduardo Barroso (célèbre Chirurgien et commentateur), Daniel Sampaio (psychologue et frère de l'ancien président de la République, socialiste et Sportinguista, Jorge Sampaio), José Vera Jardim (député socialiste - ex-ministre de la justice) et Marta Aragão Pinto, (Fondation Aragão Pinto - Solidarité Sociale), Yordanov, Marco Van Basten (Entraîneur)
3 investisseurs russes : Leonid Tyagachyev (ex-président du Comité Olympique Russe - Sénateur de la Fédération Russe), Alexander Nazarov (dernier Gouverneur de la province de Chukotka, elle même déjà gouvernée par un certain Roman Abramovich) et Yuri Pachechnik (propriétaire de l'entreprise de construction Stroi Center).

Les noms : Paulo Futre, Franck Rijkaard (Entraîneur)
Les noms : Luis Duque, Carlos Freitas, Paulo Pereira Cristovão, Rogério Alves, Eduardo Catroga (ex-ministre des finances - PSD), Paulo de Abreu, Sousa Cintra (ex-président), Menezes Rodrigues, Rogério de Brito, Jorge Gabriel (animateur TV), Vidigal, André Cruz, Manuel Fernandes, Domingos (entraîneur), Beto. Joueurs : Oscar Wendt (FC Copenhague), Bobô (Besitkas), Rodriguez (Braga), Alex Silva (São Paulo), Ezequiel Garay (Real Madrid)

Les noms : Zico (Entraîneur), Santana Lopes, Carlos Freitas. Joueurs : Adriano (sans club), Pedro León (Real Madrid) et Santon (Cesena prêté par l'Inter)

Les noms : (... que Dieu soit avec le Sporting pour ces élections...).
Désistement et alliance avec Abrantes Mendes dont il sera le vice-président en cas de victoire.

7 commentaires:

tonio76 a dit…

salut ,
Je ne connais pas ces noms mais j'aimerais que celui qui préside le sporting sera une personne avec un esprit jeune tout en ayant de l'expérience pour pas que au moindre souci il baisse les bras.je souhaiterais aussi qu'il ne voudras pas faire du profit et qu'il a une amour de ce club autant que les supporteurs.

Cœur de Lion a dit…

Salut Tonio,
Tu as tout à fait raison les supporters, et le Sporting, méritent un président à la hauteur de leur passion et de leur histoire. Pas comme celui qui vient de passer.

ChriSporting a dit…

Salut les amis, pas évident avec tous ces prétendants et pas un qui y met de sa poche... Bruno de Carvalho me semble le plus adapté a la direction du SCP. La chose qui me fait le plus peur est qu'il a parlé d'etre (trop bien) rémunéré... Um abraço et Merci pour votre (bon) travail.

Cœur de Lion a dit…

Salut ChriSporting,
Force est de constater que malgré le mauvais moment qui traverse notre club, les candidats sont nombreux. Cela dénote une forte vitalité.
Que le futur président soit rémunéré (si c'est dans des limites raisonnables) cela ne me dérange pas. Je lui demande surtout de bien gérer le Sporting dans tous les domaines.
Um abraço amigo

Sa Pinto a dit…

bonsoir tout le monde ! cdl tu as vu Baltazar veut remplacer la fosse autor du terrain par une tribune baptiser "vitor damas" (notre grand gardien ..) de 4 mille personne ...ca pourrai etre une bonne idee sa ferai un stade a l anglaise mais bon ... si le stade serai plein mais comme ce n est pa le cas ca ne devrait pa etre sa prioriter ... remplisson dea notre stade n allaons pas faire come de l autre coté da 2NDA circular ,65000 place pour 40 000 utiliser ...les grand soir xd .. ai l impression que si on ajoute baltazar(tres riche) a de carvalho(ses idee son changement ) et a dias fereira ( uste pour son pouvoir) on aurai un candidat parfait hein ... a plus

Cœur de Lion a dit…

Salut Sa Pinto,
Cette idée me plait aussi, tout comme l'idée de mettre tous les sièges en vert. Bien entendu la priorité est de faire revenir les supporters au stade, espérons que le vainqueur des élections tienne compte de toutes les idées positives. Après tout ils sont tous SPORTINGUISTAS.
@+

Anonyme a dit…

J'aime vraiment votre article. J'ai essaye de trouver de nombreux en ligne et trouver le v?tre pour être la meilleure de toutes.

Mon francais n'est pas tres bon, je suis de l'Allemagne.

Mon blog:
credit immobilier et Rachat credit