jeudi 28 février 2008

Sporting - Benfica

21e journée
Le grand derby des perdants,
et la jalousie du gagnant

Lisbonne est toujours la capitale administrative du Portugal, mais pour le foot il faut revoir ses gammes, c’est au nord que ça se passe.
Par contre, il y a deux moments, deux matchs dans l’année ou le pays vit d’une façon différente, divisé en deux couleurs, vert et rouge, divisé en deux mentalités, loyauté et légèreté, une semaine avant et une semaine après, pendant 90 minutes le vert de la nature et le rouge du sang s’opposent et se mélangent dans un ballet désordonné ou chaque pas de danse est déchiré par le bonheur ou par la douleur. Le vert et rouge du drapeau portugais enveloppe toute une nation, fait le tour du monde toutes voiles dehors amenant à ses enfants déracinés un brin de folie nationale.
Le bleu du nord du pays, froid et distant se moque pas mal de tout ça, calculateur et opportuniste le FC Porto regarde ses poursuivants dédaigneusement et jalousement, tout premier qu’il est, jamais il ne suscitera un tel engouement.

Je ne peux pas résister aux chants des sirènes, je m’en vais direction Lisbonne ou un petit coin du stade José Alvalade m’attend ! Bientôt, je partagerais avec vous quelques images prises au vif d’un derby déjà figé, mais jamais terminé !

Coupe du Portugal 1/4 de finale
Sporting CP 1 - E. Amadora 0
But : Purovic 91e

Devant 7500 spectateurs, chambrée ridicule mais révélatrice de l’état d’esprit des supporters en ce moment, la souffrance habituelle était de sortie et la prolongation évitée de justesse grâce à un but chanceux dans les arrêts de jeu. La demi finale est acquise, mais pas la tranquillité.

mardi 26 février 2008

Coupe du Portugal - Quarts de finale

Dix jours et une défaite séparent la dernière confrontation entre le Sporting et Estrela Amadora. L’entraîneur Paulo Bento assume clairement le favoritisme des lions d’Alvalade pour ce match, espérons qu’il assume aussi fort et aussi bien le choix des joueurs qui vont rentrer sur le terrain, ce qui n’a pas été le cas dernièrement. Le Sporting a battu deux fois en liga l’équipe de la banlieue de Lisbonne, mais la dernière victoire à domicile il y a 10 jours a été plus difficile qu’il n’y paraît (2-0), la méfiance et la motivation seront nécessaires !

Avant ce derby lisbonnais une pensée particulière ainsi que toutes mes sincères condoléances pour l’équipe du CF Belenenses Lisbonne ses supporters, la direction ainsi que la famille de Monsieur Cabral Ferreira, président de la Société Anonyme Sportive (SAD) du club de Belém, décédé aujourd’hui à l’âge de 56 ans.

En photo le russe Izmailov, après un déplacement pour affaires personnelles à Moscou, il est rétabli de sa blessure et fait de nouveau partie des joueurs convoqués par Paulo Bento.

Tous les matchs
Sporting - E. Amadora
F.C. Porto - Gil Vicente (d2)
Naval - V. Setúbal
Benfica - Moreirense (d3)

lundi 25 février 2008

Athlétisme
12 titres et deux nouveaux records

Le bilan du championnat national sur piste couverte qui c’est déroulé ce week-end à Pombal est plutôt positif.
Six titres individuels féminins et autant de masculins, deux chrono minimum pour la qualification aux championnats du monde et deux nouveaux records nationaux, une participation réussie pour les athlètes du Sporting.

Handball
São Bernardo 25 - Sporting 29

En battant l’équipe de São Bernardo dimanche après-midi, le Sporting à terminé la phase regulière du championnat à la 5e place et rencontrera probablement l’équipe de Belenenses classée 4e, pour les quart de finale du « playoff ».

Miguel Veloso et Pereirinha reflètent la déception de l’équipe à la fin du match. Pour les supporters il n’y a plus d’images qui puissent exprimer leur immense déception.

Liga / 20e journée
Vitória de Setúbal 1 - Sporting 0

Le FC Porto à domicile est arrivé au score de 2-0 face à Paços de Ferreira grâce à un but illégal, additionnant trois points de plus vers le titre. A Setúbal le Sporting à marqué un but dès la cinquième minute que l’arbitre, Olegário Benquerença, a annulé pour un hors jeu inexistant. Peu de temps après le jeune gardien du Sporting, Rui Patrício, un des héros de Bâle a commis une erreur monumentale qui a permis à Vitória de Setúbal d’ouvrir la marque et de mener par 1-0. Avec ça il n’y a pas équipe qui résiste ! Par la suite et surtout en deuxième mi-temps, le Sporting n’a jamais démontré qu’il avait la capacité de renverser le résultat, l’équipe dominatrice en UEFA a de nouveau sombré dans la médiocrité de la Liga portugaise. Pour la troisième fois cette saison le Sporting n’a pas réussi à battre le Vitória de Setúbal et continue son chemin en faisant le pire des championnats de ces 20 dernières années.

Juniors / Oeiras 1 - Sporting 1
-17 ans /
Belenenses 0 - Sporting 0
-13 ans / Loures 0 - Sporting 5

samedi 23 février 2008

Le dernier match entre les deux équipes date du mercredi 9 janvier. Le Sporting à rendu visite au stade du Bonfim pour la première rencontre de la phase finale de la coupe de la ligue, le résultat étant une défaite par 1-0. V. Setúbal est l’équipe surprise cette saison et dans leur stade ils sont et ont toujours été difficiles à battre. Pour cette 20e journée, les joueurs savent ce qu’ils ont a faire ! il suffit de joueur en Liga comme en UEFA…

vendredi 22 février 2008

Coupe UEFA 16e de finale
FC Bâle 0 - Sporting 3
Pereirinha (2e) - Liedson (41e, 51e)

TRANQUILLE

De mémoire de Sportinguista je n’ai pas le souvenir d’avoir vecu un match retour de coupe d’Europe si calme à ce stade de la compétition. Avec 5000 supporters présents dans les tribunes de St. Jacob Park, et en ouvrant le score dès le début du match, le Sporting s’est mis à l’abri d’un retour des helvétiques, cinq buts sans réponse sur les deux matchs et autant d’occasions ratées, les chiffres sont éloquents. C'est la première fois que le Sporting élimine une équipe suisse en coupes européennes, et le FC Bâle termine ici une série de 13 matchs sans défaites à domicile.
En 8e de finale le Sporting va rencontrer l’équipe anglaise des Bolton Wanderers, ou joue l'ancien joueur du Sporting et international portugais, Vaz Té, surprenante équipe de Bolton qui à éliminé l’Atlético Madrid au tour précèdent, match aller à José Alvalade.

Champions League
Un aller qui aura du retour

L’UEFA attend des informations sur l’incident qui entoure Cristiano Ronaldo lors du match Olympique Lyonnais / Manchester United, mercredi 20 février.
Dans l’attente du compte rendu de l’enquête, l’UEFA veut savoir s’il est nécessaire d’appliquer des sanctions à l’encontre de l’Olympique Lyonnais. Cristiano Ronaldo a été visé par un rayon laser lors de l’échauffement et aussi pendant le match, sans tenir compte de l’agressivité gratuite des supporters lyonnais à son égard.
Manchester United s’est plaint de cette situation avant le début de la rencontre, et pendant le match il est possible de voir a travers la télévision «l’attaque» au laser dirigée envers l’international portugais, qui est aussi rappelons le, un enfant de la maison Sporting Clube de Portugal.
Minable !
La presse française a fait l’impasse de cette situation, ça les dérange car ils ont une part de responsabilité pour la circonstance. Rappelez-vous la campagne anti-Portugal orchestrée lors du championnat du monde 2006 contre l’équipe du Portugal et notamment contre Cristiano Ronaldo avant la demi finale contre la France, match remporté par les gaulois 1-0 (avec potion magique ?), grâce à un penalty simulé par un joueur français (Henry) et généreusement accordé par l’arbitre, la transformation réussie par Zidane à été son dernier acte héroïque dans le jeu avant que sa carrière ne se termine par un acte de violence inqualifiable. La plus nombreuse et discrète des communautés étrangères (par nationnalités) vivant sur le sol français a atteint son seuil de tolérance… c'est un aller, un de plus, qui aura du retour !

jeudi 21 février 2008

Handball / 21e journée
Sporting 30 - Belenenses 27



Avec ce résultat le Sporting occupe désormais la 5e place et dépend de lui-même pour assurer ce classement jusqu'à à la fin de la phase régulière.

lundi 18 février 2008

Coupe UEFA 1/16 de finale retour
FC Bâle - Sporting CP

Outrageusement dominés au match aller, les bâlois vont sans doute vouloir prendre leur revanche et démonter qu’ils ne sont pas les leaders du championnat suisse par hasard. Avec deux buts d’avance le Sporting doit se méfier de cette équipe et ne pas croire que cet avantage est suffisant pour passer au tour suivant. Avec un peu plus de réussite le Sporting aurait pu et du venir à Bâle avec un avantage plus confortable, espérons qu’ils (nous) ne regrettent pas les innombrables occasions ratées au match aller.

Bâle est le centre d'une agglomération de 700 000 personnes habitant dans trois pays différents (Allemagne, France et Suisse), qui combine à la fois l'élégance internationale avec le charme d'une petite ville. Considérée comme un centre économique très dynamique, Bâle attire non seulement les travailleurs des pays voisins, mais aussi des travailleurs des quatre coins de la planète. On retrouve dans la population bâloise des habitants originaires de plus de 150 nations différentes. L'Etat encourage une co-habitation paisible en exerçant une politique d'intégration très active et connue pour être innovatrice. Comme un grand nombre de grandes compagnies établissent leurs quartiers généraux à Bâle, la ville attire beaucoup de personnes hautement qualifiées qui s'installent alors dans la ville, ou dans la périphérie, avec leur famille.

Handball
Águas Santas 20 - Sporting 21

Déplacement dans le nord du pays et retour à Lisbonne avec une précieuse victoire lors de la 20e journée. Le Sporting occupe actuellement la 6e place avec 37 points, soit 14 points de retard sur le leader l’ABC Braga.

Hors jeu
Tempête sur la région Lisbonne
et le sud du Portugal

Les fortes pluies, qui se sont abattues lundi au Portugal provoquant de nombreuses inondations, des glissements de terrain et des coupures d'électricité, ont fait un mort dans la région de Lisbonne, a annoncé le gouverneur civil de la capitale portugaise Dalila Teixeira. Une femme a été retrouvée morte au volant de sa voiture, entraînée vers une rivière par les eaux, dans les environs de Sintra, à l'ouest de Lisbonne. Un autre occupant de la voiture est également porté disparu, selon les secours. Les communes de Loures, de Sacavem et de Setubal, dans la banlieue de Lisbonne, sont les zones les plus touchées par ces intempéries avec des maisons inondées et des routes coupées provoquant de nombreux problèmes de circulation. La région d’Alentejo à elle été aussi fortement affectée, aucune victime n’est à déplorer pour le moment.
AFP - Lundi 18 février.

Sporting 2 - E. Amadora 0

Sous une pluie battante et devant 16 500 spectateurs le Sporting a entamé son match timidement, l’équipe d’Amadora qui est rentrée sur le terrain sans aucun avant centre affiche clairement ses intentions. Gênes mais pas dupes les joueurs Sporting ont brisé le béton avec un but superbe du capitaine João Moutinho à la 16e minute. Explorant le contre attaque a outrance avec ses baroudeurs Africains et provocant la défense des lions sur les ballons arrêtés, point faible de la défense verte, les joueurs de la banlieue de Lisbonne se sont heurtés au jeune gardien Rui Patricio impérial dans les buts.
Avec quatre joueurs changés par rapport au match contre Bâle, Vuckcevic blessé
Grimi et Romagnoli remplaçants et Izmailov au repos, la deuxième mi-temps commence avec l’équipe d’Amadora réduite à dix après l’expulsion de Hélder Cabral à la 40 minute (2 cartons jaunes) et le remplacement de Celsinho par Romagnoli.
56e minute, Nelson le gardien d’Amadora et ses 9 ans passés au Sporting dégomme Tiui, est expulsé, et le penalty tiré par Polga est raté. Désormais avec 9 joueurs en face il ne reste plus au Sporting qu’a se libérer et se mettre à l’abri, c’est loin d’être fait ! Je commence à m’énerver ! Une conte attaque et tout s’écroule !
68e minute Pedro Silva blessé depuis le mois d’Août lors de la finale de la super coupe contre le FC Porto, fait sa rentrée à la place de Abel suspendu au prochain match. Je n’ose pas imaginer que le Sporting se fera surprendre contre 9 joueurs qui bétonnent ! OUF ! Toile du gardien remplaçant d’Amadora et Liedson termine son jeune en marquant un but à la 76e minute. L’entraîneur Paulo Bento se fait remarquer, jouant contre une équipe réduite à 9 joueurs, il sort un avant centre et fait rentrer un demi défensif, le suédois Farnerud - le mal aimé des supporters - sifflets, normal ! Fin du match sans être rassuré, valent les trois points !

dimanche 17 février 2008

-17 ans / Ac. Santarém 0 - Sporting 2
-13 ans / Estoril 1 - Sporting 2

Hors jeu
Hommage aux Serbes / Monténégrins
du Sporting, Vuckcevic, Stojkovic et Purovic

Dans cette journée si douloureuse pour le peuple serbe, je ne pouvais avoir q’une pensée particulière pour les joueurs originaires de ces contrées et qui portent les couleurs de notre club. Quoi de mieux que de publier un courrier, que je crois, reflète une pensée assez généralisée en Europe occidentale, je cite :

Il y a quelque chose d'obscène dans ce délire populaire des albanophones en faveur des USA : ils s'imaginent déjà croulant sous des tsunamis de dollars ou d'euros! En réalité le Kosovo ne se dirige pas vers le bonheur. Ce cadeau empoisonné leur apparaîtra bientôt pour ce qu'il est : un pion dans le jeu américain pour la domination du monde par la division des concurrents, en l'occurrence ici l'Europe. Une Yougoslavie unie aurait été un atout pour l'Europe. Son éclatement plombe l'avenir de l'Europe. Les événements des années 90 ont été provoqués de l'extérieur. Certes, Milosevic n'était pas très fréquentable (il n'était pas le seul), mais sans la guerre la Yougoslavie se serait débarrassée assez rapidement de lui. La hargne anticommuniste des américains était un prétexte. Chacun sait que la Yougoslavie serbe n’a jamais été stalinienne. Le crime des USA et de l'Europe (qui s'est couchée à leurs pieds) a été de fabriquer des prétextes pour susciter des guerres, exacerber les nationalismes, favoriser le retour de vieux démons fascistes et ainsi justifier l'intervention militaire de l'OTAN. Les Européens ont fait le sale boulot de l'Amérique. Le résultat est pitoyable. Des Balkans plus balkanisés qu'il y a un siècle, une Europe servile et empêtrée, une "boîte de Pandore" pour nationalismes stupides, un boulevard pour les ambitions turques, des bastions pour les islamistes… Jamais De Gaulle ne se serait prêté à ce jeu, et Mitterrand aurait sans doute tout essayé pour enrayer cette évolution.
Extrait du courrier des lecteurs, Libération,
Dimanche 17 Février 2008

PS : la France aura désormais triste mine en refusant l’indépendance de la Corse, du Pays-Basque. Et pourquoi pas revendiquer aussi l’indépendance de la Bretagne de l’Alsace-Lorraine de l’Occitanie ? Habitant du Midi-Pyrénées, désormais je suis pour que flotte le drapeau occitan, le retour à la langue et culture occitane, idiome séculaire qui faisait déjà les délices des rois d’Europe au Moyen Âge en écoutant les troubadours occitans.
Je serais aussi curieux de savoir ce que fera la France dans quelques années lorsque la Seine St Denis (ou un autre département français) voudra déclarer l’indépendance parce que la majorité des habitants est de confession islamique. A suivre !
Planète Sporting

Manifestants serbes à Mitrovica, ville située au nord du Kosovo, divisée entre une partie nord serbe et une partie sud albanaise. Reuters - Dimanche 17 février

Juniors / Sporting 7 - Louletano 0
Avec ce résultat le Sporting maintient la première place du championnat juniors, zone sud, devant Benfica.

Futsal
Alpendorada 8 - Sporting 1

Il y a toujours dans une saison un match ou les équipes passent à coté et sont ridicules ! C’est fait pour l’équipe de futsal du Sporting. Avec cette plaisanterie le Sporting se retrouve à la quatrième place à 10 points du premier, Belenenses. A 9 matchs de la fin du championnat régulier la place dans le playoff ne semble pas être mise en cause mais cela ne fait jamais plaisir de voir son équipe ridiculisée !

samedi 16 février 2008

Tomaz Morais revient

L’entraîneur de l’équipe de rugby du Portugal revient occuper la place qui était la sienne avant la coupe du monde de rugby 2007 ou il a porté l’équipe nationale du Portugal au top de l’élite mondial. Cadre à l’académie du Sporting dans la gestion des effectifs, son retour est apprécié dans le club qui historiquement a fait connaître le rugby de haut niveau au Portugal.

vendredi 15 février 2008

Après la démonstration faite mercredi contre Bâle en coupe de l’UEFA, le moment est venu de confirmer en Liga les mêmes aptitudes. L’équipe de la banlieue de Lisbonne occupe la 14e place au classement et un besoin de points urgent occupe son esprit. Gare aux mauvaises surprises surtout que les deux équipes vont se rencontrer de nouveau en 1/4 de finale de la coupe du Portugal le 27 février.

jeudi 14 février 2008

Coupe UEFA
Sporting 2 - FC Bâle 0
Vukcevic 8e et 58e minute

Nuit de gala pour le 200e match

Mission accomplie dans la première manche, le Sporting à gagné et avec la manière laissant perplexes les supporters, habitués aux mauvaises prestations de l’équipe dans la Liga Portugaise. La qualification est loin d’être acquise, le FC Bâle malmené au match aller aura certainement son mot à dire dans son fief de St. Jacques.
Le Sporting à disputé face au FC Bâle, mercredi soir, son 200e match
européen à l'occasion des seizièmes de finale aller de la Coupe de l'UEFA. Le Sporting Clube de Portugal, a même disputé le premier match de l'histoire de la Coupe des clubs champions européens, face au Partizan Belgrade, le 4 septembre 1955. Le Sporting a remporté une seule Coupe européenne, la Coupe des vainqueurs de Coupe en 1964.

Le Sporting Clube de Portugal est souvent nommé comme l'un des meilleurs club de l'Europe pour leurs dépisteurs et a vu naître les plus grandes étoiles portugaises de ces deux dernières décennies : Paulo Futre, Luis Figo, Dani dans un passé récent, dans le présent : Ricardo Quaresma, Simão Sabrosa, Marco Caneira, Hugo Viana, Cristiano Ronaldo, Miguel, João Moutinho, Miguel Veloso, Luís Boa Morte et Nani.
Il est considéré à juste titre comme un des meilleur centre de formation d'Europe. Et des nouveaux talents sont encore prêts à éclore comme Rui Patrício, Yannick Djaló, Bruno Pereirinha ou Adrien Silva .
La légende portugaise Eusébio faisait également partie d'un
e filiale du Sporting CP (au Mozambique) avant d'être enrôlé de manière fort douteuse par le grand rival de Benfica. C'est justement à cause de ce "transfert" qu'est né la grande rivalité entre les deux grands clubs de Lisbonne.

Equipe du SPORTING en 1955 - 1e match pour le compte l’UEFA
Sporting / Partizan de Belgrade (3-3), Lisbonne 30 000 spectateurs
En haut : Juca - Carlos Gomes (gardien) - Passos – Caldeira - Galaz et Barros
En bas : Hugo - Vasques - Martins - Travassos et Quim

Carlos Gomes contre le Partizan de Belgrade

mercredi 13 février 2008

Handball
Sporting 28 - Benfica 30

Défaite incompréhensible des «lions» qui ayant le match en main avec quatre buts d’avance on fini par perdre dans les dix dernières minutes par manque de lucidité.

mardi 12 février 2008

Coupe du Portugal -1/4 de finale
Sporting - E. Amadora

Des trois favoris le Sporting est le seul à rencontrer un club de première division avec l’avantage de recevoir.
Le FC Porto lui aussi reçoit mais une équipe de deuxième division, quant à Benfica déjà bénéficié par l’arbitrage au tour précédent, est à nouveau baffoué par la chance de recevoir l’équipe à priori la plus faible
. Peut être que cette fois-ci ils n’auront pas besoin que l’arbitre leur accorde des penalties fantômes pour se qualifier ! dans le cas contraire les aides habituelles feront leur apparition !
Les matchs sont prèvus pour le mercredi 27 février,
mais il y aura sans doute des changements dictés par le bon vouloir de la télévision.

Tous les matchs
Sporting - E. Amadora
F.C. Porto - Gil Vicente (d2)
Naval - V. Setúbal
Benfica - Moreirense (d3)

lundi 11 février 2008

Coupe de l'UEFA
Sporting Portugal / Football Club Basel

Des quatre titres visés par le Sporting celui-ci fait figure de favori. Au départ la coupe UEFA n’était pas une priorité, elle l’est devenue par la force des choses, surtout par la force de l’élimination précoce en Champions League.
La Liga Portugaise est presque un mirage et entre la coupe du Portugal, la coupe de la ligue et l’UEFA il serait de bon goût d’aller jusqu’au bout dans ces 4 compétitions. Une coupe européenne serait la cerise sur le gâteau, ils en ont les moyens, quand ils s’en donnent la peine !
Le FC Bâle se dresse sur le chemin du Sporting CP, les leaders du championnat Suisse n’ont nullement l’intention de faciliter la tâche aux quatrièmes du championnat Portugais.

Une double confrontation
équilibrée en perspective.

Hors jeu

Sócio honoraire du Sporting Clube de Portugal, le président du Timor oriental José Ramos Horta, a été grièvement blessé ce lundi dans un attentat.
Atteint par plusieurs balles, le président est-timorais a été opéré en urgence dans une clinique de la Force de stabilisation internationale (ISF), avant d'être transféré par avion vers un hôpital de Darwin, en Australie, où il a subi une deuxième intervention.
Planète Sporting souhaite à José Ramos Horta un prompt rétablissement.

Nom officiel : REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU TIMOR ORIENTAL

Géographie
Superficie
: 15 410 km2
Population
: 924.000 (2004)
Capitale
: Dili
Villes principales
: Bacao
Langue(s) officielle(s)
: tetum et portugais
Autres langue(s)
: indonésien et anglais
Monnaie
: dollar américain (à partir d’1$) et centavos (utilisés en dessous d’1 $)

Fête nationale
: 20 mai (jour de l’indépendance)

Démographie
Croissance démographique
: 4 % (estimation FNUAP 2004)
Espérance de vie
: 56 ans (2004)
Religion(s) : Catholique à + de 90%

Futsal - Coupe du Portugal
Sporting 10 - Ereira 1

Qualification facile contre une équipe de 3e division.

Equipe et buteurs du Sporting :
Cristiano Parreiro; Deo (2), Davi, Alex, Café (3), Evandro (2), Zezito, Diogo Santos (2), Bibi, Jorge Fernandes et Dionísio (1).

Le tirage au sort pour le quatrième tour aura lieu le 18 février.

1-0 Tonel

Coupe du Portugal - 1/8 de finale
Sporting 2 - Maritimo 1
1-0 (5e) Tonel / 1-1 (38e) Van der Linden / 2-1 (43e) Liedson


Service minimum

En battant Maritimo par un petit but d’écart le Sporting à assuré l’essentiel, se qualifier pour les 1/4 de la coupe du Portugal.
Contrairement à l’habituel le Sporting a mieux joué en première mi-temps ce qui lui a permis de construire sa victoire pendant cette période. La deuxième mi-temps a été à l’image de l’habituel, médiocre ! Dominés par l’équipe de Madère seul le courage à permis de conserver le résultat acquis lors des 45 premières minutes.
L’argentin Grimi, prêté par l’AC Milan à fait sa première apparition avec le maillot du Sporting, match réussi même s’il a eu une part de responsabilité lors de l’égalisation de Maritimo, par contre il à été à l’origine du centre qui a permis à Liedson de marquer le but de la victoire.
Miguel Veloso et Romagnoli sont restés sur le banc
remplacés par Celsinho et Adrien Silva (encore junior), malheureusement ce dernière c’est bléssé à la 32e minute laissant sa place à Miguel Veloso.

2-1 Liedson

-17 ans / Sporting 3 - Oeiras 0
-13 ans / Sporting 3 - Odivelas 0

jeudi 7 février 2008

Le Sporting, vainqueur de la dernière coupe reçoit Maritimo, l’équipe la plus brésilienne de toute la Liga portugaise, dans son effectif composé de 34 joueurs 17 sont brésiliens contre 9 portugais. Au match aller de la Liga le Sporting l’avait emporté à Madère (2-1) et le léger avantage psychologique est fragilisé par le moment actuel du Sporting. Le capital confiance acquis lors du match contre le FC Porto s’est effondré contre Belenenses. Plus que la défaite c’est le comportement de l’équipe qui est à déplorer et le «tirage d’oreilles» du président à l’équipe ne sera pas suffisant pour inverser la tendance. La solution passe surtout par la motivation des joueurs qui ne se montrent que lors des matchs à forte audience, comme si la mentalité de l’actuelle direction était contagieuse, tout pour le marketing ! Paulo Bento l’entraîneur dont l'un des rôles est de motiver l’équipe se cantonne depuis bien longtemps dans un discours stéréotypé et ne prend pas de risques en sortant certains joueurs qui paraissent fatigués. C’est vrai aussi que la direction l’a jeté dans la gueule du loup et ce n’est pas en répétant sans cesse qu’il à tout leur appui que l’équipe va se ressaisir.
Quant à moi je vais prendre de nouveau le chemin de l’Espagne ou mon père lutte toujours pour sa survie ! Je vais aussi mentir une fois ! Je dirais à l’oreille de mon père supporter des rivaux de Lisbonne :
Le Sporting va mal ! Benfica va bien !
Avec ça j’espère qu’il sortira un peu de son coma !

mercredi 6 février 2008

Handball - Coupe du Portugal
Académica da Amadora 24 - Sporting 33

En gagnant sur le terrain des banlieusards de Lisbonne, l’équipe de hand du Sporting s’est qualifiée pour la 1/8 de finale de la coupe. Dans un match totalement dominé par les lions, l’équipe c’est présentée avec les joueurs suivants :
Humberto Gomes et Ricardo Correia; Hugo Canela, Vladimir Bolotskih (3), Pedro Cruz (4), Tiago Silva (6), Nuno Roque (3), Márcio Cardoso (1), Ruben Pacheco, João Pinto (4), Mitja Lesjak (8), Welsau Bungué et Fernando Nunes (4).

lundi 4 février 2008

C’était le samedi 3 février 2007, le Sporting venait de battre le Nacional Madère par un retentissant 5-1 avec 4 buts de Carlos Bueno, l’idée de faire un blog en français sur le Sporting Clube de Portugal m’a heurtée de nouveau et de plein fouet.
J’avais déjà fait une tentative en septembre 2006 qui ne m’avait pas satisfaite, je ne connaissais rien en matière de blogs, mais l’envie était trop forte et trop pressante.

La nuit fut courte et le dimanche 4 février 2007 à 12h09 Planète Sporting faisait son apparition dans la
blogsphère. Un an vient de passer, je ne suis toujours pas un pro du blog mais l’envie est toujours là et grâce aux quelques habitués qui partagent la même passion, la motivation perdure. Parfois le temps qui nous reste après une journée de travail, les enfants, la vie de famille est restreint mais la passion du Sporting est tellement présente qu’il reste toujours un peu de place pour écrire quelques mots. Les colonnes de ce blog vous sont ouvertes et si parmi vous il existe le désir de collaborer avec moi dans Planète Sporting ce sera avec joie que je ferais de vous des membres à part entière.

SPORTING POUR TOUJOURS

PS : le résultat obtenu par l’équipe du Sporting contre Belenenses ne rend pas cet anniversaire très joyeux. Qu’a cela ne tienne, je suis déçu, très déçu, même en colère, mais jamais je ne sifflerais un joueur ou un entraîneur qui porte les couleurs du Sporting, je continuerais ma route en accord ou en désaccord avec ce qui se passe dans le club et en le disant sans retenue, comme sócio je peux utiliser mon droit de vote pour confirmer ou modifier mes options.

dimanche 3 février 2008

Belenenses 1 - Sporting 0

Sous un pluie diluvienne et devant environ 6 000 spectateurs, le Sporting à fait la traditionnelle minable première mi-temps étant mené à la marque dès la 39e minute (Zé Pedro).
Pendant la deuxième mi-temps on a vu de nouveau la course contre le préjudice, sans réussite. D’après l’entraîneur Paulo Bento la défaite vient du manque d’agressivit
é défensive ! Et celle de l’offensive ? Du milieu de terrain ? Apparemment il connaît la raison des successives défaillances de l’équipe, mais son manque d’agressivité à modifier ce qui va mal permet que le Sporting fasse un retour peu glorieux à la 4e place.
Le Sporting à utilisé 14 joueurs, 6 sont portugais (4 formés au club) et 8 étrangers, une parfaite contradiction pour le club formateur que nous sommes et les ambitions affichées.

Belenenses : Costinha, Rodrigo Alvim, Rúben Amorim, Welson (Evandro, 51mn), Silas, José Pedro, Rolando, Hugo Alcântara, Mano (Cândido Costa, 45 mn), Roncatto (Areias, 90 mn) et Devic
Entraîneur
: Jorge Jesus

Sporting : Rui Patrício, Izmailov (Tiuí, 45 mn), Ronny (Celsinho, 72 mn), Simon, Tonel, Miguel Veloso, Gladstone, João Moutinho, Romagnoli, Liedson, Abel (Pereirinha, 62 mn)
Entraîneur
: Paulo Bento

Ping-pong
Est. Amadora 2 - Sporting 4

Le Sporting a terminé la phase régulière du championnat avec une victoire à l’extérieur. Avec trois points en plus le Sporting termine à la deuxième place et va rencontrer dans le «playoff» l’équipe du 1.º Maio (3e), pendant que São Roque (1e) rencontre le Sporting Porto Santo (4e).

Pour le championnat de deuxième division zone sud l’équipe « B » du Sporting à battu par 4-1 l’équipe « B » de
São Roque. Avec ce résultat la manutention est presque garantie.

Juniors / Sporting 1 - Belenenses 0

Handball
Madeira/ACF 29 - Sporting 29

Déplacement à Madère et retour avec un match nul. Dans un pavillon traditionnellement dificile, le score refflete la réalité car l’équilibre à été de mise tout au long de la partie, par contre les joueurs de l’entraîneur José Tomaz ont fait preuve de beaucoup plus de maladresse devant les buts de Madère/ACF, rattant 26 tirs contre 19 ratés par les visités.

Composition de l’équipe et buteurs : Humberto Gomes et Ricardo Correia; Hugo Canela (1), Vladimir Bolotskih (3), Pedro Cruz (3), Tiago Silva (3), Nuno Roque (3), Márcio Cardoso, Ricardo Dias (1), João Pinto (5, 4 de sept mètres), Mitja Lesjak (8) et Fernando Nunes (2).

Classement
1-ABC (17 matchs/45 points)
2-FC Porto (17/43)
3-Benfica (16/38)
4-Belenenses (15/36)
5-SPORTING (16/34)
6-Madeira/ACF (16/32)
7-Liberty São Bernardo (15/30)
8-ISAVE (16/26)
9-Sporting Horta (16/26)
10-Águas Santas (16/25)
11-Sporting Espinho (16/18)