mardi 20 mars 2012

Liga : Gil Vicente 2-0 Sporting, un pas en avant, deux en arrière !

Une défaite avec un goût d'arbitrage polémique

23ème journée : La toile d’araignée tendue par les joueurs de Paulo Alves a figé les joueurs du Sporting et le but marqué par Rodrigo Galo (13è) d'un tir lointain a fini par perturber encore plus les Lions qui nous ont gratifié d'un festival de passes ratées. Il a fallu attendre la demi-heure de jeu pour voir enfin une ébauche de jeu et quelques occasions de but de la part des vert et blancs qui ce soir de blanc étaient vêtus.
A la mi-temps Ricardo Sá Pinto a opté pour laisser au vestiaire Polga et Matías Fernandez remplacés par André Martins et Jeffrén afin de renforcer le milieu de terrain et donner plus de vitesse sur les ailles. Changements qui dès les premières minutes de la deuxième mi-temps ont laissé entrevoir une attitude différente par rapport au début. Le penalty inexistant sifflé par l'arbitre à la 52ème minute arrêté par Rui Patricio mais aussitôt suivi d'un autre penalty cette fois-ci transformé par Cláudio (54ème) ont mis par terre les efforts déployés. L’expulsion de Schaars à la 69ème minute est venue anéantir pour complet toutes les bonnes intentions, jusqu'à la fin ce ne furent que les secousses d'un animal blessé et inoffensif.

Arbitre : Bruno Paixão (Setúbal)

Gil Vicente : Adriano Facchini; Eder (Richard, 65 mn), Cláudio, Halisson, Júnior Caiçara, André Cunha, Luís Manuel; Rodrigo Galo, César Peixoto (João Vilela, 90 mn), Guilherme et Hugo Vieira (Zé Luís, 76 mn).
Entraîneur : Paulo Alves.
Buts : Rodrigo Galo (13 mn) et Cláudio (54 mn).

Sporting : Rui Patrício; João Pereira, Xandão, Polga (André Martins, 45 mn), Insúa, Elias, Schaars, Izmailov, Matías Fernández (Jeffrén, 45 mn), Capel (Carrillo, 75 mn) et Wolfswinkel.
Entraîneur : Ricardo Sá Pinto.

2 commentaires:

Toni a dit…

Salut Coeur de Lion,
C'est triste à dire mais on va se battre pour....la 5ème place.... Quelle honte... Ok l'arbitre a déconné mais bon pendant les 1eres 35 minutes on a rien fait, on s'est reveillé a 10 minutes de la mi-temps. Les années passent et se ressemblent malheureusement.

Cœur de Lion a dit…

Salut Toni,
Il est certain que les erreurs d'arbitrage récurrentes contre le Sporting ne peuvent servir a elles seules d'excuse pour justifier les résultats déplorables depuis tant d'années.