jeudi 15 mars 2012

Europa League : Manchester City 3-2 Sporting, injuste défaite, juste qualification !

8èmes de finale retour : La stratégie mise en place par Ricardo Sá Pinto s'est avérée payante en première mi-temps et dangereuse en deuxième. Lors de la première période, les Lions ont littéralement empêché les Citizens de jouer et de s'approcher des filets de Rui Patrício, en deuxième ils les l'ont trop touché.
Le coup-franc finement marqué par Matías Fernandez (33ème) est venu couronner la main mise du Sporting sur la rencontre et lorsque van Wolfswinkel double la marque (40ème) suite à une action collective et un centre millimétrique de Izmailov, cela ne faisait que traduire la physionomie du match. La seconde période a vu sans surprise les Skyblues pendre d'assaut les cages Sportinguistas, qui par choix de l'entraîneur ou par incapacité, ont subit et cédé à la 61ème par l’intermédiaire de Touré le premier but. Le penalty pour une faute claire sur Matías Fernandez que l'arbitre norvégien, Tom Harald Hagen, avait pardonné à Manchester en première période n'a pas eu d'équivalent en deuxième mi-temps, c'est sur une faute inexistante que ce même arbitre à permis à l’antipathique Balotelli d'égaliser la partie (75ème).

Les 15 minutes restantes ont montre l'esprit guerrier et solidaire des Lions devant le désorganisé rouleau compresseur Citizen, mais lorsque à la 82ème Aguero donne l'avantage à Manchester l'inquiétude c'est installée dans le cœur des supporters sans faire céder celui des joueurs. Dans les 13 minutes restantes, (8 mn de temps réglementaire et 5 mn de compensation) les Skyblues n'ont pas réussi à marquer le 4ème but qui les envoyait en 1/4, l’esprit d'équipe, la réussite, la qualification ont souri au groupe qui le méritait le plus.
Le Sporting connaitra son adversaire des quart de finale lors du tirage au sort qui aura lieu ce vendredi (12h00) au siège de l'UEFA, à Nyon.

Manchester City : Hart, Micah Richards, Kolo Touré, Savic, Kolarov, Pizarro (Dzeko, 54 mn), Yaya Touré, David Silva (Nasri, 66 mn), Adam Johnson (De Jong, 46 mn), Balotelli et Aguero.
Entraîneur : Roberto Mancini
Buts : Touré (61 mn), Balotelli (75 mn, p) et Aguero (82 mn).

Sporting : Rui Patrício, Pereirinha, Xandão, Polga, Insúa, Carriço, Matías Fernandez (Renato Neto, 63 mn), Schaars, Izmailov, Capel (Jeffrén, 65 mn) et van Wolfswinkel (Carillo, 67 mn).
Entraîneur : Ricardo Sá Pinto
Buts : Matías Fernandez (33 mn) et van Wolfswinkel (40 mn)

4 commentaires:

Toni a dit…

Salut Coeur de Lion,
Une soirée d'anthologie, une 1ere mi temps superbe puis en 2nde physiquement on a payé les efforts fait les 45 premières minutes. En plus l'arbitre nous vole un penalty et City n'a rien fait d'extraordinaire ils ont marqué à chaque fois qu'ils ont tiré pratiquement. Rui Patricio a juste fait un vrai arret lors de la deniere seconde. Enfin ça fait plaisir de voir une équipe unit et solidaire. Marat exceptionnel dans l'effort et Matias dans la construction du jeu. On a fait un gros match pourvu que ça dure.

Cœur de Lion a dit…

Salut Toni,
Oui pourvu que ça dure et ce soir ce serait le moment idéal pour le confirmer.

Anonyme a dit…

A la mi-temps, c'était dur de réaliser que l'on était en train de mener 2-0 à l'etihad face à city. J'ai bien fait de ne pas trop m'enflammer car finalement tive quase um ataque cardiaco quand j'ai vu Joe Hart la reprendre de la tête comme il voulait. Je l'ai vu dedans. D'ailleurs quand City était à un but de la qualif' alors qu'il restait 10 minutes de jeu, j'ai eu très très peur mas graças a Deus conseguimoes :-D

Cœur de Lion a dit…

On a eu chaud, mais bon, sur les 2 matchs la qualification est méritée.