mercredi 23 juin 2010

Banni de l'école maternelle pour un maillot de foot

Témoignage RMC : mercredi 23 juin 2010 à 10:00

Ce matin sur RMC, Magda, habitante de Massy (Essonne), témoigne de la mésaventure de son fils de 5 ans, interdit d’école maternelle pour avoir porté le maillot du Portugal.
Hier matin, Magda emmène son fils de 5 ans à l’école maternelle comme tous les jours. Mais le petit, dont le père est d’origine portugaise, porte un maillot de l’équipe du Portugal…
Pour cette raison, il reste à la porte de son école, sur les ordres de la directrice, dont voici les arguments… Etonnants !
"La directrice m’a fait comprendre très clairement que mon fils devait enlever son maillot sur le champ (…) puisque pour eux c’est discriminatoire et que, je cite textuellement ce que l’on m’a répété, cela peut engendrer des conflits entre les parents et les enfants vu que les enfants de l’école, en voyant des maillots de foot, vont ensuite en réclamer à leurs parents, et comme certains d’entre eux sont en difficulté financière, c’est une source de conflit" raconte Magda, ahurie.
"Au départ, j’ai dit non, je ne suis pas d’accord, je ne comprends pas. Vous me parlez de discrimination. Je ne comprends pas bien. On m’a parlé aussi de ne pas présenter de signes ostentatoires à l’école. Je ne vois pas en quoi un maillot de foot peut être ostentatoire. J’ai même demandé à ce qu’on me définisse le terme parce que « ostentatoire » je sais ce que cela veut dire mais je ne vois pas en quoi un maillot de foot peut être dangereux" poursuit Magda.
Et d’ajouter : "Mon mari et moi sommes révoltés (…) J’ai dû repartir avec mon fils. Mon petit garçon n’a pas compris. Tout ce qu’il a compris c’est que sa maîtresse n’est pas gentille parce qu’elle ne veut pas qu’il porte le maillot de foot de l’équipe qui représente aussi ses origines, il ne faut pas l’oublier. C’est du grand n’importe quoi. Je suis furieuse, mon mari aussi et on n’arrive pas à comprendre".

Va-t-on interdire l'accès à l'école à tous les enfants qui portent un maillot de foot d'une équipe étrangère ? Faut-t-il, pour se faire respecter, par la crainte - moyen très utilisé sur le territoire français - que les luso-descendants provoquent des troubles urbains, moyens peut recommandables certes, mais à priori efficaces. Va-t-on continuer de subir des discriminations ou des propos mettant en cause notre dignité ? Sans rien dire ?

5 commentaires:

Leo Nino a dit…

As mulheres portuguesas são as mais bonitas!!

leonino a dit…

ola coeur de lion,tudo fixe?c'est honteux de voir sa,en plus un gamin de 5 ans,n'importe quoi!!!mais sa me choque pas tellement,dans notre jeunesse on a tous vécu au moins 1 fois une discrimination,moi j'ai 26ans et j'ai eu des prof raciste,qui te détesté par ce que j'avais un noms étranger...même si je suis née en France,pour ma part je me sens plus Portugais que Français...voila ma petite parenthèse!!!
ps: on recrute au sporting sa fait plaisir,maniche,evaldo et Marco Torsiglieri... espérons que cette nouvelle saisons soit la bonne

ciao FORCA PORTUGAL amanhae e para gagnar

Cœur de Lion a dit…

Salut Leonino,
Même si on l'a tous un peu vécu, il ne faut plus l'accepter sans se révolter. Côté perso, je suis plus vieux que toi, né au Portugal, y ayant habité jusqu'à 14 ans 1/2.
Notre Sporting va dans le bon sens, je suis confiant pour la prochaine saison.
E como tu dizes, amanhã, Força Portugal.

Anonyme a dit…

Eh bien, c'est une honte, je suis extrèmement furieux. Un gamin de 5 ans. Ceci révèle tout simplement la considération que certaines personnes ont envers nous. Sans prétention aucune, nous sommes tout de même bien intégrés, travailleurs et respectueux de la République Française, mais même comme ça, nous avons droit encore à des discriminations de bas étage, car c'est une discrimination! Pourquoi ? Parce que nous ne sommes pas une communauté violente !!! Si nous étions plus extrêmes dans notre comportement et plus radicaux dans nos agissements, aurions-nous droit à plus d'égard comme certains ? Ce n'est bien sûr pas la solution, mais il serait souhaitable que certaines personnes discernent un peu mieux ce que le terme "égalité" veut dire. Ne sommes-nous pas, nous, luso-descendants les grands oubliés de la discrination positive ?

Cœur de Lion a dit…

La presse portugaise à largement fait écho de cet acte inqualifiable. Même l'ambassadeur du Portugal en France à envoyé un courrier à l'enfant et demandé des explications aux responsables. Quant à la discrimination positive, je suis absolument contre, je vois mal mes enfants aller en FAC, ou moi accepter un poste de travail, grâce à nos origines.