mardi 2 février 2010

FC Porto 5-2 Sporting, noyés dans le Porto

Coupe du Portugal, 1/4 de finale : un Sporting asphyxié par un Porto qui a pris le math à cent à l'heure. Le magnifique but d'Izmailov à la 32 minute - qui a donné l'égalisation aux Lions - n'était qu'un sursaut d'orgueil car les tripiers ont vite repris l'ascendant concrétisé par deux buts du colombien Falcão. Une équipe apathique, loin de ce que l'on espérait d'elle à l'image d'une défense qui ressemblait plus à une motte de beurre qu'a un mur de béton.
Pongolle rentré à la mi-temps n'a pas eu le temps de prendre la température du match, Varela, joueur formé au Sporting donne un nouveau coup de massue au club qui n'a pas voulu de lui.
Onze tristes bambins ont continué de trotter sur la pelouse de Porto, 14 âmes en peine on vêtu ce maillot qui ne mérite pas d'être maltraité de la sorte. Le spectre de Munich est réapparu et avec lui la honte pour les supporters. Beto, gardien de Porto ce soir - formé au Sporting comme Varela - à passé une soirée tranquille, l'heure de la revanche avait sonné pour ces deux joueurs bannis de la maison mère.
Moins tranquilles sont les supporters, les échéances qui s'avoisinent sont importantes, Benfica en Coupe de la Ligue, Everton en Europa League, et on voit mal comment en jouant de la sorte elles vont pouvoir être franchies.

2 commentaires:

Toni a dit…

C'est pitoyable de voir une telle équipe. On devrait les payer au match gagné. Tu gagnes tu touches, tu perds tu te gratte, et peut etre qu'ils se bougeraient un peu plus leur cul comme ça.

Cœur de Lion a dit…

C'est clair !